Yoga et douleur sciatique

Cover-Nerf-Sciatique

Cet article vise à démystifier différentes situations qui pourraient donner lieu à un problème de sciatique. Un précédent article a déjà été consacré à une posture de yoga favorisant l’étirement du piriforme, un muscle parfois relié aux douleurs sciatiques.

On a tous des zones sensibles et des petits bobos qui nous rendent visite de temps à autre. Mes élèves me partagent souvent ce genre d’inconfort, car ils et elles veulent connaître les postures de yoga à éviter ou à pratiquer pour les soulager. Le nerf sciatique fait souvent partie des coupables. En effet, il est fréquent qu’une personne me dise : « j’ai mal au sciatique ».

Ce genre de phrase pose problème. Le premier hic, c’est que la douleur sciatique peut provenir de plusieurs endroits. Le deuxième c’est qu’il est facile de confondre d’autres douleurs aux jambes avec une sciatalgie. Or, la douleur sciatique se caractérise par des sensations semblables à des chocs électriques, engourdissements, picotements, fourmillements, pertes de sensibilité ou encore pertes de force musculaire. En règle générale, si une posture de yoga provoque ce genre de problème chez vous, il serait avisé de ne pas la pratiquer.

Où est situé le nerf sciatique?

Pour pouvoir mieux agir contre une douleur sciatique avec le yoga, il faut d’abord connaître le trajet qu’emprunte le nerf. Ce trajet est long. C’est pourquoi les symptômes d’une sciatalgie peuvent se faire sentir dans tout le membre inférieur. Le nerf sciatique commence dans le bas de la colonne vertébrale dans les dernières vertèbres lombaires et sacrales. À son origine, il est immense. Sa forme est aplatie et il fait presque la taille de l’index! Il traverse le bassin et la fesse puis descend à l’arrière de la cuisse. Il se divise ensuite en deux à la hauteur du genou. L’une des branches issues de cette division devient le nerf tibial et l’autre le nerf fibulaire commun. Ces deux nerfs ainsi que leurs subdivisions innervent la jambe et le pied.

Image du nerf sciatique

Lorsque le problème vient du dos

La plupart du temps, une douleur sciatique est due à un problème au niveau des disques vertébraux. Un problème qui affecte l’intégrité du nerf. Souvent, c’est une hernie discale qui comprime une des racines nerveuses. Cependant, les causes possibles sont nombreuses et ne s’arrêtent pas aux hernies : sténose spinale, kystes, spondylolisthésis, etc. Il faudra procéder à différents examens (radiologie ou IRM) pour déterminer si une sciatique est présente et identifier sa cause. Étant donné la diversité des causes, les mouvements de yoga qui seraient favorables pour soulager la douleur sciatique de certaines personnes pourraient être contre-indiquées pour d’autres. Cela rend le problème complexe, mais il reste quand même possible de s’attarder aux tensions musculaires qui accompagnent la douleur sciatique.

Lorsque le problème est musculaire

En effet, des tensions musculaires peuvent accompagner une sciatique voire causer une compression entraînant elle aussi une douleur. Par exemple, le muscle piriforme peut comprimer le nerf étant donné sa proximité avec celui-ci. Ce muscle s’étend du sacrum au fémur et passe directement au-dessus du nerf. Il arrive même chez certaines personnes que le nerf traverse le muscle. C’est pour cette raison qu’on suggère souvent des étirements du piriforme en guise de solution pour une douleur sciatique. Néanmoins, ce n’est pas le seul endroit où des tensions musculaires pourraient occasionner des inconforts. Différents muscles de la fesse et de la cuisse pourraient être tendus et bénéficieraient d’être relâchés : fessiers, ischiojambiers, etc.

Enfin, si le sujet vous intéresse, je vous invite à suivre mon podcast Des Pieds à la Tête, car le prochain épisode portera justement sur le nerf sciatique.