Comment faire du yoga avec une capsulite?

Capsulite-image-cover

Capsulite. Généralement, quand on entend ce terme, on sait qu’il s’agit d’une douleur à l’épaule. Il arrive aussi qu’on l’appelle « l’épaule gelée », un nom qui illustre bien la perte de mouvement qui accompagne la douleur de la capsulite.

L’articulation de l’épaule est enveloppée dans une capsule fibreuse qui lui sert d’enveloppe. En plus de contribuer à la structure de l’articulation, la capsule contient un liquide qui la lubrifie. En situation de capsulite, cette enveloppe se rétracte et s’épaissit. Il y a inflammation. La douleur apparaît et les mouvements sont de plus en plus restreints.

Est-ce qu’une capsulite à l’épaule devrait vous empêcher de faire du yoga?

Cela dépend de vos symptômes et du plan de traitement que vous avez reçu concernant ce diagnostic. Avant de recommencer à pratiquer, assurez-vous de ne pas avoir de contre-indications et, surtout, allez-y progressivement. C’est une condition qui demande beaucoup de patience, car elle prend beaucoup de temps à guérir. Cependant, n’ayez pas peur de bouger. C’est le mouvement qui vous permettra de retrouver l’aisance dans votre épaule.

Comme vous pourrez l’apprendre en écoutant l’entrevue que j’ai réalisée avec Evelyne, une thérapeute en réadaptation physique, c’est la mobilité qu’il faut favoriser quand on se remet d’une capsulite. Ainsi, on cherchera à éviter de maintenir des postures de yoga de manière statique. Pensez, par exemple, au chien tête en bas et à la posture de l’enfant. Même si on ne ressent pas de douleur dans ces postures, il peut arriver qu’on en ressente au moment où l’on en sort. Cela arrive souvent après être resté longtemps immobile dans une position exigeante pour notre épaule.  

Cette entrevue répond aux questions que vous nous avez envoyées.

Apporter de la mobilité aux épaules grâce au yoga

Heureusement, le yoga nous offre plusieurs opportunités pour trouver de la mobilité. Il est possible de rester dans le mouvement en suivant des séances fluides où l’on passe consciemment d’une posture à l’autre. On pourrait aussi garder une posture statique au niveau des jambes, mais fluide dans les épaules et les bras. Imaginez ici une posture de guerrier dans laquelle on ajoute des cercles avec les épaules ou de petits moulinets avec les bras.

De plus, certains exercices appartenant à un répertoire thérapeutique sont aussi intéressants pour apporter de la mobilité pour une capsulite en voie de guérison. En voici un que j’intègre souvent dans mes cours pour apporter un relâchement aux épaules.

Ce mouvement peut être décliné de plein de façons!

Dans la vidéo ci-haut, j’attrape mes coudes avec mes mains. Avant de commencer à les déplacer d’un côté à l’autre, je m’assure que mes bras restent au-dessus de mes épaules. Puis, je laisse mes omoplates et mes épaules se relâcher dans le sol. Pour encore plus de relâchement, j’aurais pu supporter ma tête avec une couverture. Le mouvement peut être couplé à des rotations du cou et même des yeux pour augmenter les possibilités et impliquer différents muscles.

Attention, même si je présente ce mouvement comme un exercice de mobilité, il se peut qu’il ne vous convienne pas! Si vous ressentez de la douleur pendant ou après le mouvement, essayez autre chose. Par exemple, bougez lentement et lourdement vos bras dans différentes directions.