Skip to content

Principes pour améliorer une scoliose avec le yoga

cover-scoliose
Cette image illustre les côtés convexe et concave d’une scoliose simple.

Sans remplacer le travail d’un spécialiste, un professeur de yoga bien outillé peut aider à soulager les douleurs et la progression d’une scoliose. Comme cette condition est un problème d’asymétrie, on devra travailler asymétriquement pour pouvoir la soulager ou la modifier. En règle générale, on recommande de :

  • Étirer les concavités parce que ce sont les muscles les plus forts et contractés
  • Renforcer les convexités parce que ce sont muscles les plus faibles et étirés
  • Réduire les torsions

Une fois ces grands principes intégrés, il faut se demander de quel genre de scoliose il s’agit. Est-ce une scoliose idiopathique ou fonctionnelle? À quel endroit (par exemple thoracique ou lombaire) et dans quelle intensité est-elle présente? Connaître la scoliose à laquelle on s’adresse nous permettra de proposer des exercices pertinents.

Améliorer une scoliose fonctionnelle avec le yoga

Lorsque la scoliose est fonctionnelle, en connaître la cause est nécessaire pour proposer des solutions adaptées.

Par exemple, la scoliose fonctionnelle peut être causée par une jambe plus courte que l’autre. Dans ce cas, l’élève pourrait avoir des orthèses et se demander si il doit les porter pendant le yoga. Dans cette situation, je demanderais d’abord à l’élève consulter son spécialiste. Toutefois, Mary Pullig Schatz, auteur de Back Care Basics, suggère de ne pas utiliser les orthèses pendant le yoga à moins d’avoir une différence de deux pouces ou plus entre les deux jambes (environ 5 cm). Cependant, dans les postures où le bassin doit être au niveau, par exemple dans la posture de la montagne (tadasana), elle propose d’ajouter un bloc sous le pied de la jambe plus courte.

La scoliose fonctionnelle peut aussi être due à un pied qui s’affaisse plus que l’autre. Dans cette situation, on devra travailler à éviter cet affaissement, à renforcer l’arche et la cheville.

Enfin, la scoliose fonctionnelle peut aussi être due à des spasmes dans les muscles du dos. Dans ce cas, on cherchera d’abord à relaxer les muscles avant de les étirer.

Ces situations ne sont pas les seules qu’on pourrait rencontrer. Il arrive aussi qu’une élève se présente sans que l’on sache à l’avance qu’elle a une scoliose. Dans ce genre de situation, j’aime bien proposer quelques exercices passe-partout.

Améliorer une scoliose idiopathique en yoga

Lorsque la scoliose est idiopathique, on ne pourra pas en connaître la cause. En effet, idiopathique est un adjectif qu’on emploie pour qualifier une maladie ou un symptôme dont la cause est inconnue. Cependant, même une scoliose idiopathique présente des aspects de scoliose fonctionnelle. Les grands principes énumérés plus haut s’appliquent donc : étirer les concavités, renforcer les convexités et réduire les torsions.

Références

HANSON LASATAR, Judith. 2009. Yogabody : Anatomy, Kinesiology, and Asana. Rodmell Press. 224 pages.

PULLIG SCHATZ, Mary. 1992. Back Care Basics : A Doctor’s Gentle Yoga Program for Back and Neck Pain Relief. Shambhala Boulder. 264 pages.