Les Hanches • S01 E03

Couverture du podcast

Dans cet épisode, je vous parle des caractéristiques particulières de la hanche qui en font une articulation où s’exprime beaucoup de variété d’une personne à l’autre. Je me questionne sur les fameuses ouvertures de hanche en yoga. Je vous donne quelques pistes à explorer pour apporter plus de mobilité dans cette articulation très sollicitée en yoga. 

L’anatomie de la hanche

La hanche c’est l’articulation coxo-fémorale. C’est une forme sphérique qui s’insère dans un petit bol. Dans cette version très simplifiée de l’articulation de la hanche, la tête du fémur c’est la sphère. L’acétabulum du bassin c’est le petit bol. Dans chacune de ces structures, on trouve beaucoup de variations possibles autant dans la forme que dans l’orientation des os. Cela donne lieu à différentes possibilités dans les mouvements. C’est ce qui explique que certaines personnes ne pourront jamais pratiquer le lotus alors que d’autres n’ont jamais eu de difficulté à le faire. En effet, la capacité à faire un mouvement ne relève pas toujours de la flexibilité. Dans le cas des hanches, par exemple, il arrive que le mouvement soit simplement bloqué quand un os rencontre un os.

Les articulations sphériques comme celle de la hanche sont conçues pour optimiser l’amplitude de mouvement. Les hanches nous permettent donc de faire : des flexions, extensions, rotations, adductions, abductions et même une combinaison de tous ces mouvements (circumduction). Même si elle permet autant de mouvement, c’est une articulation stable, car elle est solidement maintenue en place par un jeu de ligaments et de muscles.

Ouvrir les hanches

J’ai souvent l’impression que l’expression « ouvrir les hanches » est galvaudée dans les cours de yoga. Elle est associée à des postures comme celle du pigeon ou du lézard; des postures où on combine une abduction et une rotation externe de la hanche. Cependant, si on veut développer plus de souplesse ou « ouvrir les hanches », il faut penser à tous les mouvements de l’articulation. Rappelez-vous aussi que les hanches concernent directement le bassin. Les ouvertures du devant des hanches ont tendance à compresser davantage la région arrière (sacro-iliaque). Ainsi, on bénéficie de les bouger dans tous les sens et non de répéter toujours le même mouvement.

Image de la forme des hanches
Pour plus d’images comme celle-ci, visitez mon compte Instagram

Bonne écoute!