Skip to content

Peut-on méditer contre le stress?

cover-meditation

Beaucoup de gens s’intéressent à la méditation parce qu’ils y voient un outil de gestion du stress. Heureusement, oui, méditer aide à réduire le stress! Cela peut même être notre motivation à méditer. Cependant, il est important de distinguer la méditation de la détente. La détente permet de mettre un baume sur le stress vécu et de le soulager, mais elle ne s’attarde pas à la source du problème. Elle n’a pas d’effet durable sur les racines du stress. En méditant, on prend conscience de nos habitudes mentales et grâce à notre pratique, on les transforme graduellement. Ainsi, non seulement méditer réduira notre stress, mais cette pratique augmentera notre aisance face à celui-ci, et surtout, elle désamorcera les causes profondes du stress.

Cela étant dit, on peut travailler sur plusieurs aspects en même temps. Il est correct de continuer à se détendre tout en méditant pour développer de meilleures habitudes mentales. C’est aussi une bonne chose que de voir notre pratique de méditation comme un moment de détente, une période de temps agréable qu’on s’accorde régulièrement.

méditer stress anxiété

[Crédit photo : Pangram Pangram sur Unsplash]

Un comparatif avec la santé physique

Pour simplifier cette explication, j’aime comparer la méditation avec le maintien d’une bonne santé physique. Ça paraît plus simple à comprendre parce qu’on constate plus facilement l’impact de nos mauvaises habitudes sur notre santé physique et parce qu’on en entend plus souvent parler.

Supposons un stress physique simple comme celui de monter un escalier (ou plusieurs étages si vous préférez). Le système cardiovasculaire doit s’activer pour nous permettre de gravir les marches. Supposons que notre corps n’est pas entraîné pour surmonter l’épreuve. Nous serons essoufflés en haut des marches et il nous faudra nous détendre, nous relaxer, pour nous remettre du stress que notre organisme aura vécu. Ce moment de repos ne nous aidera pas à monter le prochain escalier. Cependant, si nous entraînons notre système cardiovasculaire, nous développons notre capacité à affronter des efforts semblables dans le futur. S’entraîner sera plus difficile que se reposer, mais les effets sur notre santé physique seront plus durables.

Quand on veut commencer à méditer, ce n’est pas toujours facile de savoir par où commencer… Il existe beaucoup d’approches différentes. La méditation sur la respiration peut être un bon début et vaut mieux commencer par de très petites périodes (environs 5 minutes) pour graduellement augmenter la durée de nos séances de méditation.

Vous aimeriez en connaître davantage sur la méditation? Je vous recommande mon livre numérique (ebook) Méditer… Quand on ne croit pas pouvoir méditer.