Skip to content

L’arthrose dans un cours de yoga

Cover-Arthrose

Quand j’ai commencé à enseigner le yoga, l’arthrose et l’arthrite étaient deux choses que j’avais beaucoup de difficulté à démêler. Comme de fait, je me retrouvais souvent avec des élèves présentant ces deux conditions! C’est en les comprenant mieux et en établissant les limites de mon enseignement que j’ai pu améliorer ma gestion de l’arthrose dans un cours de yoga. La première étape? Savoir ce qu’est l’arthrose. Ensuite, comprendre comment cela touche l’articulation et, puis, comprendre comment le yoga peut être bénéfique.

Qu’est-ce que l’arthrose?

L’arthrose (osteoarthrisis ou OA) est la forme la plus répandue d’arthrite (arthritis). Elle peut être définie comme l’incapacité du corps à réparer les tissus endommagés. C’est une dégénérescence touchant l’ensemble des structures de l’articulation concernée. Elle engendre une perte de cartilage et une croissance osseuse exagérée, causant ainsi une gêne fonctionnelle. Bien qu’elle puisse affecter toutes les articulations du corps, elle est plus commune au niveau des articulations porteuses : hanches, genoux colonne vertébrale. D’ailleurs, l’arthrose porte d’autres noms selon sa localisation. Par exemple, la coxarthrose est l’arthrose de la hanche alors que la gonarthrose est celle du genou.

Arthrite ou arthrose ?

L’arthrite est un terme général qui désigne plusieurs conditions différentes dont le point commun est une douleur ou une maladie des articulations. L’arthrose est une forme d’arthrite dégénérative; c’est d’ailleurs la forme d’arthrite la plus courante. Elle résulte d’une usure. De façon générale, quand on parle d’arthrite on réfère plutôt à une maladie inflammatoire de type auto-immune où le corps attaque ses propres cartilages. Cependant, il existe différentes formes d’arthrite, par exemple l’arthrite infectieuse, la goutte et la spondylarthrite ankylosante.

Quelles sont les causes de l’arthrose ?

L’arthrose résulte de phénomènes mécaniques et biologiques. C’est une réponse à un excès de pression sur l’articulation. Même si le vieillissement de l’articulation est un facteur qui peut contribuer à l’arthrose, il n’explique pas à lui seul le phénomène. En effet, un cartilage vieillissant n’est pas nécessairement arthrosique. De nombreux facteurs entrent en cause dans ce processus. En plus du vieillissement, les facteurs suivant peuvent influencer le risque de développer de cette condition :

  • la génétique de même que des articulations malformées ou des cartilages dysfonctionnels;
  • le surpoids, car il augmente le stress sur les articulations;
  • des blessures, même si elles sont survenues des années plus tôt; et
  • certaines tâches occasionnant des stress répétitifs (souvent liées au travail).

Quels sont les signes et symptômes de l’arthrose?

Les symptômes de l’arthrose se développent lentement et s’aggravent avec le temps. Le problème n’est pas toujours symptomatique et n’est pas nécessairement visible à l’imagerie médicale. Un diagnostic par un ou une professionnelle de la santé est nécessaire, car certains des symptômes de l’arthrose peuvent être associés à d’autres conditions. Parmi les signes et symptômes de l’arthrose on compte :

  • douleur, qui n’est pas nécessairement proportionnelle à la gravité de l’arthrose;
  • sensibilité au niveau de l’articulation;
  • rigidité;
  • perte de flexibilité ou réduction de l’amplitude des mouvements;
  • sensation de grincement au niveau de l’articulation; et
  • épaississement des os, soit la formation d’une collerette osseuse ou d’éperons osseux

De plus, le processus de dégénérescence qu’implique l’arthrose entraîne la destruction progressive de l’articulation qui elle s’accompagne d’inflammation. L’inflammation est donc la conséquence de l’arthrose, mais elle n’en fait pas pour autant une maladie inflammatoire. La douleur, la déformation et la dysfonction des articulations ne se manifestent pas de la même manière chez toutes les personnes atteintes d’arthrose.

Enfin, de ces symptômes peuvent découler différents problèmes. Notamment, la douleur et la rigidité dans les articulations peuvent devenir assez intenses pour rendre certaines tâches quotidiennes difficiles. Dans ce cas, la personne souffrant d’arthrose ne sera pas naturellement portée à faire les mouvements qu’exige un cours de yoga. On comprendra donc qu’en plus de ces limitations physiques, cette condition peut amener une sensation de frustration et de dépendance.

Références

KALUNIAN K C. 2016. Nonphaarmacologic therapy of osteoarthritis. UpToDate.

MAYO CLINIC. 2016. Osteoarthritis. Site Web de Mayo Clinic.

LAGORCE T., BUXERAUD J. et GUILLOT X. 2016. Comprendre l’arthrose. Dossier prise en charge du patient. Actualités pharmaceutiques n°555. pp. 18-22. DOI : 10.1016/j.actpha.2016.02.005.

SOCIÉTÉ DE L’ARTHRITE. 2016a. Arthrose. Site Web de la Société de l’arthrite.

SOCIÉTÉ DE L’ARTHRITE. 2016b. Comprendre l’arthrite. Site Web de la Société de l’arthrite.