Antéversion, rétroversion et bassin neutre

Bassin, cover

J’étais déjà dans le milieu du yoga depuis longtemps lorsque j’ai compris ce que sont l’antéversion et la rétroversion du bassin. Cet apprentissage, comme plusieurs autres, a changé à tout jamais ma perception du mouvement dans les postures de yoga.

L’antéversion c’est le mouvement que fait le bassin lorsqu’on bascule les hanches vers l’avant. La rétroversion c’est le mouvement contraire soit la bascule des hanches vers l’arrière. Dans la posture de la pince (uttanasana), c’est l’antéversion du bassin qui nous permet de plonger vers l’avant pour nous plier en deux. Dans la posture du petit pont (setu bandha sarvangasana) c’est la rétroversion qui nous permet de ne pas compresser le bas du dos. Entre ces deux mouvements, le bassin peut aussi être au neutre. C’est la position qu’on préconise dans la posture de la montagne (tadasana) et dans plusieurs postures debout.

Pourquoi un bassin neutre?

Le bassin est une fondation à partir de laquelle se déploie notre colonne vertébrale. Il agit comme un pot à partir duquel pousse la tige d’une plante – que l’on pourrait comparer à la colonne vertébrale. L’orientation du pot influence la répartition de la terre qu’il contient et la croissance de la plante qui y pousse. L’orientation de notre bassin influence également tout ce qui l’entoure : muscles, ligaments, colonne vertébrale, organes, etc. Lorsqu’on est debout ou assis, on devrait chercher à garder notre bassin de niveau un peu comme on voudrait positionner le pot d’une plante. Adopter cette posture nous permet un meilleur alignement dans tout le corps, un engagement plus efficace de nos muscles et une respiration plus libre. Toutefois, gardons en tête que la nature est imparfaite et que chaque corps présente des variations. Une bascule vers l’avant (antéversion) de quelques degrés pourrait être votre norme!

Bassin

Comment trouver son bassin neutre?

La façon la plus simple de mesurer l’orientation de votre bassin est de placer le talon des mains sur les devants des crêtes iliaques (précisément sur les épines iliaques antérosupérieures) et le bout de vos doigts sur la symphyse pubienne. Ces deux repères osseux devraient se trouver dans le même plan. Si les épines iliaques dépassent la symphyse pubienne c’est que vous êtes en antéversion. C’est la bascule la plus fréquente lorsqu’on est debout. Le contraire indiquerait une rétroversion. Cette posture est plus fréquente lorsqu’on s’assois. Elle est d’ailleurs typique chez un individu passant beaucoup de temps à l’ordinateur.

Jusqu’à présent, j’ai mentionné l’alignement du bassin comme si seul l’axe antéversion-rétroversion existait. Toutefois, notre bassin peut aussi être déhanché. Par exemple, une hanche peut être plus basse que l’autre comme dans une scoliose. Il peut également être désaligné avec une hanche qui s’avance plus vers l’avant que l’autre. Tous ces mouvements ont eux aussi une influence sur la colonne vertébrale et donc sur d’autres structures de notre corps.